Jouets pour enfants : les jouets n’ont pas de sexe

Jouets pour enfants : les jouets n’ont pas de sexe

Le jeu est une partie indispensable de la vie d’un enfant, c’est la façon dont il interprète le monde qui l’entoure, les jeux et jouets l’aident à développer son imagination, sa créativité et à comprendre les règles qui régissent sa société.

En recherche de comparatif sur les meilleurs parcs bebe ? Voir ici !

C’est à partir de l’âge de 2 ans que le jeu commence à acquérir cet aspect symbolique si nécessaire au bon développement cognitif et émotionnel de l’enfant.

Avant cet âge, l’enfant se limite à manipuler des pièces, à jouer pour mettre et sortir des objets ou à se divertir avec des jouets musicaux, mais dès l’âge de 2 ans et surtout de 3 ans, on remarquera comment l’enfant joue à faire à manger, conduire une voiture, aller à l’école… Il se reproduit sous forme de jeu, il commence à se reproduire sous la forme de jeux, il observe tout en vivant dans son environnement.

Les enfants ne savent pas différencier le “sexe” des jouets avant l’âge de 3 ou 4 ans.

Dans ce processus il n’y a pas de différences de sexe, en fait les enfants ne sont pas très conscients quand ils ont entre 2 et 3 ans que c’est d’être un garçon et cette fille, et donc la même chose les donne à jouer aux voitures que dans les cuisines. Nous devons être clairs : c’est nous, les adultes, et en général la société dans laquelle nous vivons, qui marquons le genre. Il suffit de regarder attentivement les publicités pour les jouets dans les magazines ainsi quà la télévision.

Des tons roses, des poupées, des cuisines et des chariots pour les filles, des nuages bleus et rouges, du mouvement, de l’action et des moteurs pour les garçons. Un enfant de trois ans peut jouer tranquillement avec sa cuisinette, mais à la fin, le message qu’il reçoit des médias, et ne nous laissons pas berner par son environnement proche, qui commence à voir comme ” étrange ” que cet enfant ne veuille rien de plus que des cuisines ou des poupées, est que ce n’est pas pour les enfants et est consacré aux jouets considérés masculins.

Comme nous pouvons le constater, tout cela n’est rien d’autre que des préjugés que nous finissons par imposer à nos enfants. Ils aiment jouer avec les cuisines et les poupées parce qu’ils aiment faire ce que leur mère ou leur père fait, avec lui ou avec leur petit frère. Avec ces actions, ils comprennent leur environnement et s’amusent à imiter, ce qui est après tout la façon dont ils apprennent. Et ils aiment aussi courir avec une voiture ou jouer au ballon, conduire comme leurs parents ou jouer au football comme à la télévision.